Vous êtes ici

Alternance : quels financements ?

Selon les contrats – d’apprentissage ou de professionnalisation –, les enjeux financiers pour l’entreprise recruteuse seront différents.

Le contrat de professionnalisation

C'est un élément du dispositif de l’alternance. Dans ce cas, ce sont les OPCA (organismes paritaires collecteurs agréés), qui participent aux frais de formation. Une participation, qui se positionne en moyenne à hauteur de 9,15 €/heure de formation. « Dans ce cas, c’est l’entreprise qui finance le delta. », note Françoise Dobler.

Le contrat d’apprentissage

Il vient compléter le dispositif de l’alternance. Il est financé par la taxe d’apprentissage versée par l’entreprise.

Dans ce cas, seul le salaire de l’alternant (78 % du smic pour un jeune de moins de 25 ans) reste à charge de l’entreprise. Mais ce cas de figure est très minoritaire. En effet, le nombre de places allouées au contrat d’apprentissage incombe à la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Actuellement, à GEM, 120 places (sur un total de 650 étudiants alternants), sont disponibles exclusivement pour les 3èmes années du programme Grande Ecole.