Comment nous utilisons la Taxe d’Apprentissage

Conformément à notre vision d’être "A School for Business for Society", nous investissons les fonds collectés par le biais de la taxe d’apprentissage de nos entreprises partenaires, dans la pédagogie de demain.

La pédagogie de demain

Armelle Godener
Directrice de la pédagogie à GEM

Le GEM Learning Model ouvre de nouvelles pratiques d’apprentissages

« En 2017, l’accent est mis sur le développement de la classe inversée interactive et celui de l’expérientiel, pour l’ensemble des programmes de formation. Ces modalités de pédagogie active, qui intègrent simulations ou mises en situations authentiques et jeux de rôle, pédagogie par projet, jeux sérieux… visent à ce que les étudiants s’approprient les concepts en les manipulant, les expérimentant, les questionnant, et développent les compétences transversales attendues par les entreprises.

Pour assurer cette transformation, GEM a mis en place des temps de partage de pratiques entre enseignants, des ateliers de formation, et lancé trois certificats de développement des compétences pédagogiques : un certificat de pédagogie active, un d’apprentissage expérientiel, un de leadership pédagogique ; le quatrième sera focalisé sur l’enseignement on line et sera lancé prochainement. De même, l’essor des jeux sérieux, comme Creanov© et le recours au numérique, avec le développement de sept MOOCs, relayés via la plateforme « Future Learn », viennent renforcer le modèle d’apprentissage 100 % Made in GEM. »

Ouvrir aussi la voie à de futurs projets toujours plus innovants

En 2015, GEM lançait son nouveau modèle pédagogique le GEM Learning Model.
2017, GEM pose de nouveaux jalons. La nouvelle direction Innovation & Expérimentation forme aux métiers de demain. Elle accompagne les entreprises dans l'élaboration de processus et de modèles d'organisations novateurs, en intégrant notamment l'utilisation sélective et efficace des nouvelles technologies. Notre ambition est de dynamiser et de faciliter les changements induits par la transformation digitale dans les entreprises. Le principal corollaire ? S'engager aujourd'hui aux côtés des entreprises afin de redéfinir les métiers, les rôles, les compétences et les comportements idoines.

Sylvie Blanco,
Directrice Innovation & Expérimentation à GEM

Un business lab pour expérimenter

« Pour mesurer la valeur générée par la transformation digitale au cœur des entreprises, GEM déploie de nouveaux partenariats et de nouveaux investissements sur le terrain de l’innovation. Son Business Lab permet ainsi d’expérimenter et d’agir en grandeur nature, en incluant étudiants, entreprises et enseignants-chercheurs dans les activités de conception et de tests de pratiques nouvelles, en live.
Objectif ? Produire un impact durable et responsable dans les processus de transformation des entreprises, et développer les aptitudes des managers à les conduire, afin de rendre ces nouveaux modèles économiquement viables.

Un exemple : le shop connecté : immersif et expérientiel

Créé en novembre 2016, au cœur de GEM Innovation Campus, le shop connecté est un magasin phygital (alliance d’une boutique physique et du digital), qui ouvre un espace d’enseignement et de recherche appliquée sur la distribution et le digital.

Ici, la pédagogie est immersive et expérientielle. Les cours mettent les étudiants en situation réelle dans un magasin factice. « Le shop est un catalyseur : il permet de faire un focus sur le parcours client, la place des robots entre le vendeur et le consommateur, la gestion prédictive des approvisionnements… et de travailler ensuite dans une salle de classe classique. Pour les étudiants, il s’agit bien d’appréhender la digitalisation avec intelligence et discernement.

A la rentrée 2016/2017, pour la première fois, quelque 600 étudiants de première année ont pu travailler dans le shop, dès leur arrivée », souligne Christian Rivet, professeur de marketing digital à GEM, et porteur du projet.

Transversalité et pluridisciplinarité

Le shop connecté est un laboratoire expérimental qui permet de concevoir des concepts alternatifs et divergents. Un magasin réel a de vrais clients. La caisse ne peut pas tomber en panne. Chez nous, le shop peut simuler un dysfonctionnement et prédire comment le gérer.

Sur place, des « dogecoins » (monnaie virtuelle) représentent d’autres processus de paiement dématérialisés (crypto-currency), directement à partir de sa cabine d’essayage, par exemple, pour éviter l’attente en caisse, et expliquent la blockchain (technologie autonome et sécurisée de stockage et de transmission d’informations).

L’objectif du shop connecté est d’allier toutes les disciplines de gestion. On ne se focalise pas uniquement sur le marketing et la communication. La boutique phygitale permet de comprendre les nouveaux processus de consommation, en y intégrant le juridique, les achats, la comptabilité, la finance…

Contacts
Céline Morel

En direct

Actualités