Vous êtes ici

Témoignage DBA : une passion pour le savoir et le multiculturalisme

Mashiyaneh Hatam Abadi
Publié le
18 Novembre 2019

Le background éducatif et professionnel de Mashiyaneh Hatam Abadi est aussi diversifié qu’impressionnant. Dotée d’une expérience en architecture, immobilier, commerce, entrepreneuriat, gestion d’entreprise et conseil, elle achève actuellement son DBA à Grenoble École de Management – un tremplin de plus dans sa quête de connaissance et de multiculturalisme.

Ambassadrice officielle du DBA pour GEM, Mashiyaneh nous livre son cheminement en matière d’apprentissage et de recherche. Pour continuer à suivre Mashiyaneh dans son parcours de connaissance 

Passionnée et riche de connaissances, Mashiyaneh est originaire d’Iran et vit à Dubaï depuis vingt-deux ans. « Au cours de la dernière décennie, les femmes du Moyen-Orient ont parcouru du chemin. Les Émirats arabes unis sont l’excellent exemple d’un pays du Moyen-Orient où les femmes sont constamment encouragées à s’épanouir en politique, en éducation, en affaires, en entrepreneuriat et en philanthropie. J’ai la chance d’être entourée de femmes d’affaires, d’entrepreneures et d’éducatrices qui réussissent, qui élèvent constamment la barre et motivent d’autres femmes à repousser les limites. Nous représentons la femme du Moyen-Orient du XXIème siècle : une femme qui, non seulement réussit, est instruite, résiliente et travaille dure, mais qui embrasse aussi sa féminité et ne craint pas d’exprimer ses vulnérabilités. En tant que femmes, nous sommes les gardiennes de notre culture et de notre patrimoine. Nous estimons qu’il est de notre responsabilité d’insuffler la vision d’une femme moderne à travers nos valeurs et nos croyances culturelles », affirme Mashiyaneh. 

Pourquoi mettre l’accent sur la connaissance ? 

« Je percevais initialement l’éducation et le diplôme universitaire comme une finalité, mais j’ai appris à apprécier le savoir pour sa valeur intrinsèque. À GEM, j’ai été témoin de l’engagement et de la passion des professeurs en matière d’apprentissage et de partage des connaissances. Cela m’a donné une nouvelle perspective sur le sens de l’éducation. » 

 Avec un bachelor en architecture, un MBA et bientôt un DBA, cette perspective cadre parfaitement avec le style de vie de Mashiyaneh. Et, apparemment, ce style de vie fait écho à ses 21 500 abonnés sur Instagram. « Les gens communiquent avec moi pour obtenir des conseils en matière d’éducation et sur les décisions d’affaires. Je partage ainsi les connaissances que j’acquiers. Instagram est ma façon de redonner à la société en utilisant un langage que les générations technophiles comprennent. En incarnant une image vivante, je partage avec eux sur la façon de développer un état d’esprit orienté vers la réussite. Je ne parle pas pour parler, mais j’approfondis la question et je partage chaque jour des histoires et des messages sur Instagram. » 

Une opportunité de croissance multiculturelle 

L’essentiel de l’éducation et de l’expérience professionnelle de Mashiyaneh s’est déroulée au Moyen-Orient. Alors que Dubaï est le creuset de nombreuses nationalités, elle ressent encore le besoin de découvrir d’autres perspectives dans le monde des affaires, l’éducation et la culture. « Je suis passionnée par le rôle que joue la culture dans notre vie quotidienne et dans nos processus décisionnels, et par les répercussions qu’elle a sur les affaires au niveau national et international. Cela s’accompagne d’une curiosité quant à l’impact des différences culturelles sur les interactions commerciales et la prise de décision managériale. Par conséquent, ma thèse de doctorat porte sur l’évolution culturelle dans les organisations traditionnelles. » 

Le DBA de GEM... 

Au moment de choisir son DBA, Mashiyaneh a tenu compte de quelques facteurs clés. « Les accréditations de l’école ont permis de s’assurer qu’il figurait sur la liste restreinte. Mais les facteurs déterminants ont porté sur la diversité culturelle des professeurs et des étudiants, ainsi que sur l’expertise des professeurs dans des domaines liés à ma recherche. La diversité des étudiants a ouvert des portes à de nouvelles amitiés et aux opportunités d’affaires. » 

... Une expérience qui change la vie 

Avant de commencer son DBA, Mashiyaneh partageait déjà son temps entre le consulting – aidant à la gestion de l’entreprise familiale –, et son implication dans d’autres projets, tels que le mentorat pour les jeunes générations. « Le DBA a changé ma vie parce qu’il m’a forcé à changer mon mode de vie et mon état d’esprit. Cela m’a poussée à devenir plus efficace, plus pertinente et à mieux gérer mon temps. Cela m’a également permis d’établir des liens entre les principes théoriques et leurs implications plus générales dans le monde des affaires. » 

 
Enfin, Mashiyaneh se souvient avec émotion de sa première rencontre avec sa directrice de thèse, qui était alors en congé de maternité. « C’était le milieu de l’hiver et ma directrice de thèse a dû faire un long trajet en train, avec son bébé, pour venir me rencontrer, mais elle l’a quand même fait. Je n’oublierai jamais son engagement et sa gentillesse. Cela m’a donné une grande leçon de responsabilité. » 

Cela pourrait vous intéresser

  • DBA : ouverture d’un 2ème programme outre-Atlantique et 400ème diplômé
    Publié le 16 Juin 2019

    DBA : ouverture d’un 2ème programme outre-Atlantique et 400ème diplômé

    Après Grenoble (France), Los Angeles (Etats-Unis, côte ouest) et Istanbul (Turquie), Grenoble Ecole de Management proposera son DBA à New-York (Etats-Unis, côte est) dès la fin de l’année 2019. En parallèle, le 400ème étudiant en DBA de GEM vient de...

  • Certifications ISO : ce qu’il faut savoir avant de se lancer
    Publié le 12 Octobre 2017

    Certifications ISO : ce qu’il faut savoir avant de se lancer

    Le nombre de certifications professionnelles continue de croître chaque année. Alors que les normes ISO se sont généralisées pour de nombreuses entreprises en Europe, quelque unes se posent la question de savoir si un tel investissement induit une...