Vous êtes ici

Alternance : GEM mobilise ses forces à destination des entreprises

Alternance : GEM mobilise ses forces à destination des entreprises
Publié le
26 Avril 2022

La formation par alternance a fait la preuve de son efficacité. Grenoble Ecole de Management déploie un dispositif d’accompagnement sur-mesure à l’attention des entreprises potentiellement recruteuses, notamment dans les métiers en tension. Son ambition : étayer la montée en compétences de toutes les organisations. Focus.

Depuis janvier 2020, Grenoble Ecole de Management dispose de son propre CFA (Centre de formation en apprentissage). A la rentrée 2021, plus de 1100 étudiants de GEM, ont été recrutés en alternance, en contrat d'apprentissage ou de professionnalisation. Les étudiants du Programme grande école de GEM, ont constitué le vivier principal de recrutement, avec à la clé l'obtention du DESMA : Diplôme d'études supérieures en management (Grade de Master Niveau 7).

Aujourd'hui, les aides exceptionnelles de l'Etat au recrutement des apprentis et des alternants, se prolongent jusqu'au 30 juin 2022 (voir encadré). Ainsi, au-delà du Programme grande école, Grenoble Ecole de Management propose différents programmes de formation en alternance. A noter en particulier dans les métiers en tension :

  • Des mastères spécialisés labélisés par la Conférence des grandes écoles de niveau post-master (Bac+6)
    • MS Manager des achats

    MS

    Grenoble

    • MS Big data

    MS

    Grenoble

    • MS Manager des affaires de la filière de l'énergie et de la transition énergétique

    MS TITRE

    Grenoble

    • MS Manager des stratégies digitales

    MS

    Paris

    • Manager d'affaires de la filière biotechnologie-pharmacie  (MS)

    MS Titre

    Paris

  • Des titres professionnalisant enregistrés de niveau 7 au Répertoire National des Certifications Professionnelles.
    Ces titres se fondent sur la préparation aux compétences professionnelles visées et concordent avec les postes occupés par les diplômés et le titre préparé.
    • Manager International

    TITRE

    Grenoble et Paris

    • Manager des Systèmes d'Information et du Numérique

    TITRE

    Grenoble et Paris

L'alternance à GEM vise des domaines pointus

GEM accompagne vos enjeux de transformation digitale/SI et numérique à travers trois programmes reconnus, éligibles à l'alternance :

  • Manager des systèmes d'information et du numérique (accessible dès Bac+3, en deux ans, à Paris ou Grenoble.)
  • Manager des stratégies digitales.
  • Big data, en partenariat avec l'Ensimag.

L'alternance vous permet de former, puis de recruter ces spécialistes-experts dans des métiers en tension. Pour ce faire, GEM a développé des process qui impliquent les entreprises dans la définition des blocs de compétences, caractérisant les titres. L'ambition ? Garantir aux entreprises de recruter des alternants dont les savoir-faire sont en adéquation parfaite avec leurs besoins.

Identifier les métiers en tension

L'entreprise potentiellement recruteuse via l'alternance est tout d'abord sollicitée lors de la constitution de la demande de certification auprès de France Compétences. Ainsi, au regard des besoins exprimés par les entreprises, GEM identifie les métiers en tension dans des secteurs professionnels précis en interrogeant les professionnels et en élaborant des études de secteurs circonstanciées.

Les missions proposées par les entreprises aux alternants de GEM sont validées au vu des informations issues du référentiel de compétences déposé auprès du Ministère du travail et de la formation professionnelle. A savoir, les « blocs » de compétences, d'activités associées et de compétences visées.

Un conseil de perfectionnement accompagne les entreprises

Le conseil de perfectionnement annuel de GEM est l'un des éléments déterminant du « système de veille » et du processus d'amélioration continue des programmes et des modes de reconnaissance associés (certifications, labels…). Il est organisé par GEM avec les entreprises du secteur professionnel pour ajuster son offre de formation aux évolutions des métiers, des fonctions et des activités visées par la certification. Le conseil de perfectionnement permet également d'apprécier les modalités de mise en place de nouvelles pratiques, au regard des besoins du marché ou des normes exigées par l'Etat français.

Le comité de perfectionnement réunit ainsi, sous l'égide du Responsable de programme, des professionnels intéressés par les questions de formation du domaine de la certification, et des parties prenantes internes à GEM.

Le conseil de perfectionnement vise ainsi à délivrer des analyses, suggestions et recommandations en termes d'amélioration continue et de renouvellement du positionnement de la formation et de ses modalités de déploiement. Pour cela, il prend en considération les besoins et tendances du secteur d'activité concerné, la concurrence d'autres programmes de formation à l'aune des exigences, des normes et des réglementations nationales qui influencent le paysage de la formation professionnelle.

Des jurys de diplôme et de certification

Instance essentielle du programme, les jurys de diplôme et de certification sont constitués à 50 % de membres externes représentant le métier préparé. Leur rôle est d'apprécier la valeur des candidats en se fondant sur le règlement des sessions de validation et sur les critères d'évaluation prévus dans le référentiel de certification.

Des aides exceptionnelles au recrutement des apprentis et des alternants
Le gouvernement prolonge les aides exceptionnelles au recrutement des apprentis et des alternants, pour tous les contrats conclus entre le 1er juillet 2020 et le 30 juin 2022, jusqu'au niveau master et pour toutes les entreprises. Le montant de l'aide exceptionnelle s'élève à :

  • 5 000 euros maximum pour le recrutement d'un apprenti/d'un alternant de moins de 18 ans
  • 8 000 euros maximum pour le recrutement d'un apprenti/d'un alternant majeur
  • pour la première année de chaque contrat d'apprentissage conclu entre le 1er juillet 2020 et le 30 juin 2022 préparant à un diplôme jusqu'au master (bac + 5 – niveau 7 du RNCP).

Entreprises de plus de 250 salariés 
Quatre conditions sont à remplir :

  • Le contrat doit être signé entre juillet 2020 et juin 2022.
  • Le diplôme ou le certificat professionnel préparé en contrat d'apprentissage ne doit pas dépasser le niveau Bac +5.
  • L'entreprise doit s'engager à embaucher un seuil minimum de salariés en contrat d'insertion. Ce seuil est fixé à 5 % des effectifs calculés au 31 décembre 2023. Il s'agit de contrat d'apprentissage, de contrat de professionnalisation, de contrat CIFRE ou de contrat en VIE. Le seuil d'effectifs en contrat d'insertion peut être abaissé à 3 % si la progression d'embauche de contrats d'apprentissage ou de professionnalisation au cours de l'année 2023 par rapport à 2022 est d'au moins 10 %.
  • L'entreprise doit remplir un formulaire d'engagement.

Cela pourrait vous intéresser