J’utilise l’humour comme outil de management

Une étude menée en partie par Gazi Islam, professeur à Grenoble Ecole de Management, démontre que l’humour représente un outil efficace de management des stagiaires. 


Le stage représente non seulement un moment crucial dans le parcours d’un étudiant, mais il est également un pilier de la relation entreprises/écoles et se trouve au cœur de la stratégie RH et marque employeur d’une société. Comment manager les stagiaires ? Comment les motiver et leur donner envie de devenir de futurs collaborateurs ? 184 stagiaires brésiliens ont été interrogés sur l’utilisation de l’humour par leur superviseur direct. Les résultats sont frappants.

Référence

Gazi Islam, Filipe Sobral. He who laughs best, leaves last: the influence of humor on the attitudes and behaviors of interns. Academy of Management Learning & Education

1. L’humour : un outil pour créer des liens

« Dans la majorité des cas, l’humour permet de tisser des liens plus forts entre les individus. Il permet au manager de créer une meilleure proximité et confiance avec le stagiaire », explique Gazi Islam, professeur à Grenoble Ecole de Management et co-auteur d’un article sur « l’Influence de l’humour dans les attitudes et le comportement des stagiaires ».

Mais pas que. C’est aussi un moyen de créer un lien avec l’entreprise dans son ensemble. La relation entre l’étudiant et son superviseur est fondamentale pour véhiculer les valeurs de l’entreprise. Et l’humour permet de mieux transmettre la politique d’une organisation.

2. Il améliore la satisfaction et l’efficacité

L’humour est un des meilleurs outils de motivation des stagiaires. Pourquoi ? Parce qu’il se joue au sein de la relation intuitu personae entre l’étudiant et son manager. Au-delà, il permet de motiver les équipes et de les souder. « Les résultats sont sans appel : plus l’humour est pratiqué, plus la satisfaction et la motivation des stagiaires augmente », souligne Gazi Islam. Au final, les stagiaires vont exprimer un désir plus fort de rester et d’intégrer l’entreprise.

3. Miser sur l’humour positif

Attention cependant à ne pas utiliser l’humour de manière sarcastique ou négative pour dévaloriser et humilier un étudiant. L’effet est dans ce cas dévastateur. « C’est l’envers de la médaille de l’utilisation de l’humour. Mal utilisé, il génère des tensions, une aversion à la hiérarchie et transmet une mauvaise image de l’ensemble de l’entreprise.  Il faut savoir le manier avec prudence et toujours dans un sens positif qui encourage le stagiaire », insiste le professeur. A bon entendeur !