Alternance : les clés de la réussite

L’alternance concerne la formation initiale et continue. Elle représente pour les entreprises l’opportunité de former selon ses besoins et dans la durée un professionnel en devenir à ses besoins. A condition de bien l’accompagner.


L’alternance, qui permet d’alterner les cours théoriques avec une formation pratique en entreprise, regroupe deux types de contrats : le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation.

Le contrat d'apprentissage

Il relève de la formation initiale. Seuls les étudiants de troisième année du programme Grande Ecole peuvent avoir accès à ce type de contrat.

Le contrat de professionnalisation

Il s'inscrit quant à lui dans le cadre de la formation continue. Il est possible dès la deuxième année du programme Grande Ecole de Grenoble Ecole de Management (GEM) pour une durée de deux ans ou uniquement lors de la troisième année pour une durée d’une année. Les programmes de Mastères Spécialisés peuvent être suivis pour la plupart dans le cadre de contrats de professionnalisation.

A noter : pour les entreprises de 250 salariés ou plus, l’alternance doit concerner obligatoirement 4% de l’effectif. Au-delà de ce quota, l’employeur perçoit un bonus.

Dans les deux cas, l’employeur peut bénéficier d’exonération de charges sociales. Grenoble Ecole de Management accompagne les entreprises dans la mise en place de ces contrats ainsi que dans la recherche de financements.

La rémunération dépend de deux critères : l’âge et le déroulement de la formation dans le temps. Plus l’alternant gagne en âge et en expérience, plus il touchera un pourcentage élevé du SMIC.

UNE COLLABORATION DANS LA DURÉE

L’alternance représente une opportunité pour l’entreprise de créer une collaboration dans la durée, en phase avec ses besoins. « Désormais, les stages ne peuvent excéder 6 mois au sein d’une même entreprise. L’alternance représente une réelle option pour les employeurs qui désirent accueillir des étudiants sur le long terme. Cela permet une meilleure insertion dans l’entreprise et une meilleure appropriation de l’activité, des process et méthodes de l’organisation », souligne Sylviane Chabli, professeur à Grenoble Ecole de Management, responsable du Pôle stage, alternance, projet tutoré.

CONFIER DES MISSIONS DE QUALITÉ

A Grenoble Ecole de Management, le rythme de l’alternance se fait sur deux semaines en entreprise suivies d’une semaine au sein de l’établissement. L’avantage pour l’employeur : participer au projet pédagogique. « Une des clés de la réussite de l’alternance repose sur la qualité de la mission. Elle doit permettre à l’alternant de progresser et apporter à l’entreprise des solutions pour aboutir à un contrat gagnant/gagnant  », insiste Sylviane Chabli.

ASSURER UN BON ENCADREMENT

Depuis la loi de 2014, les entreprises ont l’obligation de désigner un tuteur-entreprise ou un maître d’apprentissage pour encadrer l’alternant. Ces « managers » donnent la direction à suivre, les objectifs et motivent les professionnels en formation qu’ils recrutent. Par ailleurs, ils font le lien entre l’organisation et l’école. Des points hebdomadaires réguliers sont organisés avec Grenoble Ecole de Management pour discuter, quand il y en a, des difficultés et trouver des solutions.

FAIRE ÉMERGER UN REGARD NEUF

L’alternant apporte un regard nouveau sur l’entreprise qu’il intègre. Il bouscule parfois les habitudes par l’intégration de nouvelles pratiques et méthodes qu’il acquiert lors de sa formation au sein de GEM. A l’heure où les marchés sont de plus en plus complexes et où les entreprises doivent se remettre en cause et repenser parfois leur business model, l’alternance représente aussi un levier d’accélération du changement.

Contacts
Françoise Dobler Mireille Bruder