Agir ensemble pour favoriser la conduite du changement

Jocelyne Deglaine, consultante et professeur associé à Grenoble Ecole de Management, explique comment introduire de l’agilité dans la conduite du changement, devenue indispensable dans un contexte économique turbulent et complexe.


« L’environnement des entreprises change de plus en plus. Il est important de savoir travailler ensemble de manière agile pour gagner en efficacité. L’objectif : augmenter sa performance, réduire les efforts et gagner en sérénité », explique Jocelyne Deglaine, consultante, professeur associé à Grenoble Ecole de Management et responsable adjointe de l’Institut de l’Agilité des organisations, avec Jérôme Barrand.

Anticipation, innovation, coopération

Pour évaluer la capacité à travailler ensemble, il faut analyser trois postures : Anticipation, coopération et innovation. L’anticipation se traduit par le fait d’agir en analysant les risques et les conséquences de ses décisions et actions. La coopération permet d’avancer, de donner un sens commun et de la satisfaction aux acteurs du système. Sous évaluer cette coopération ne permettra pas à une équipe, par exemple, de conquérir un marché. Enfin, l’innovation représente la faculté de rester en cohérence avec l’environnement, en changeant ce qu’il faut au moment où il faut. « Innover ne signifie pas être dans la fuite en avant permanente », précise Jocelyne Deglaine.

Un diagnostic d’équipe nécessaire

« Attention, tous les individus ne possèdent pas les trois postures de manière égale. Ainsi, l’équilibre entre ces trois piliers est toujours à construire au sein d’un groupe », insiste Jocelyne Deglaine. En d’autres termes, évaluer une équipe permet de mettre à plat les points forts et les manques, d’identifier qui détient telle ou telle posture. « L’objectif sera ensuite de pouvoir allier les forces de chacun pour constituer un groupe le plus performant possible face à une situation donnée à un instant T. La réussite de la conduite du changement passe par cette synergie constructive entre les individus », insiste l’enseignante.

Gagner en performance en replaçant l’humain au centre du dispositif

Agir ensemble de manière agile pour la conduite du changement permet de remettre à plat les organisations et les modes de management. Avec au centre du dispositif, chaque collaborateur. « L’intérêt de la méthode, intitulée « Agile Profit Coaching », repose sur le fait que chacun peut apporter quelque chose à l’autre et au groupe. La force repose sur l’alliance des capacités de chaque collaborateur », souligne Jocelyne Deglaine. Cela permet de redonner de la confiance aux individus et de travailler en co-responsabilité. Résultat : les salariés réalisent des économies d’effort, travaillent plus sereinement et l’ensemble de l’équipe, donc de l’entreprise, gagne en efficacité, donc en performance.

Une telle méthode bouleverse les modes de fonctionnement et la culture interne. Pour éviter le chaos, l’entreprise peut commencer par un service, un département, selon les besoins et les attentes. A elle d’élargir ensuite sa capacité d’agir en intelligence collective.